Freyja
rend hommage aux femmes
auteures et compositrices
dans le Jazz.
à travers un répertoire éclectique d’arrangements
(Abbey Lincoln, Cassandra Wilson, Carla Bley…)

et de compositions .

Gaby Schenke - saxophone
Catali Antonini - voix
Hélène Avice - contrebasse
Yanni Balmelle - guitare

Stacks Image 1035
Stacks Image 214
Stacks Image 218
Stacks Image 139
YouTube Video Poster
THROW IT AWAY (Abbey Lincoln)
Live au Saint Fons Jazz festival
L’ANNO DEI 13 LUNE (Catali Antonini)
Live au Saint Fons Jazz festival

« Avec FREYJA on  assiste à la naissance d’un projet original qui devrait souvent faire parler de lui dans les prochains mois. L’originalité est à rechercher tant du côté de la composition de la formation : un  saxophone, une guitare, une contrebasse et une voix, que du parti pris appuyé de rendre un hommage aux femmes par le choix d’un répertoire exclusivement féminin puisé chez des grandes dames du jazz et complété par des compositions.

Ici tout est affaire d’équilibre entre instruments et voix, on s’écoute on se respecte, les notes brillent et les scats s’envolent ; il y a de la place pour tout le monde. … subtil amalgame très équilibré voix, contrebasse, sax et guitare duquel le jazz sort grandit.
Un projet né sous une bonne étoile (celle du Saint-Fons Jazz Festival) avec
une très belle dimension esthétique et des musiciens déjà en pleine osmose ce qui devrait permettre à Freyja de s’imposer auprès des programmateurs et  de toutes les oreilles les plus exigeantes. »

(Gérard Brunel – jazz rhône alpes)

Stacks Image 1156

« Freyja Quartet : La force et la grâce

Une formation plutôt originale (sax, guitare, contrebasse et voix), des musiciens au top, un choix de titres plus qu’intéressants… La soirée fut telle qu’on pouvait la rêver.

Dès les premières notes, l’émotion était au rendez-vous. L’harmonie totale, tout en finesse entre les musiciens et la chanteuse dénotait une belle complicité.
Aucun ne « marchait » sur la note de l’autre, mais au contraire, la soutenait, la complétait, lui donnait toute sa valeur, avec générosité et sensibilité…
La voix, c’était celle de
Catali Antonini qui n’est plus à présenter : large tessiture, beauté du timbre, sensibilité de l’interprétation … Elle en explorait à l’occasion et avec bonheur les aspects les plus profonds, et dans ces abîmes-là ne se trouvaient que beauté, chaleur, et vie intense.
Revenons sur l’entente entre les musiciens : tous bien présents, et tous au service de l’autre!
Une guitare brillante et créative, une contrebasse tout en force et en délicatesse, un sax dont la « voix » unie au chant veloutait et caressait… Bref, tout cela paraissait couler de source, avec une facilité et une fluidité qui faisaient oublier le travail préalable, mais mettaient l’accent sur des trouvailles bienvenues et sur le talent de tous. »

(Florence Loslier - www.jazz-rhone-alpes.com)

Stacks Image 1225